La Maison sur le rivage

18 oct. 2017




En Cornouailles, dans une très ancienne demeure, un homme cède à la tentation de vérifier les effets d'une nouvelle drogue mise au point par un savant réputé. C'est le début d'un long voyage, au cours duquel il va se retrouver plongé dans un passé vieux de plus de six siècles. Mais les troublantes scènes dont il va être le témoin invisible sont-elles pure illusion ? Les personnages qu'il croise ne sont-ils que des fantômes nés de son imagination ?




• • • • •
La maison sur le rivage de Daphné Du Maurier
Titre original : The House on the strand - Traduit par Maurice Bernard Endrèbe
Editions Le Grand Livre du Mois (Le Club), 2001 - 349 pages



✖ : L'arbre généalogique est à la fin et non au début.

 : Le style de l'auteure, qui a su m'embarquer.
L'ambiance du récit et les sauts dans le temps.
Les personnages, du présent et du passé.
Le mélange de fiction et d'histoire.


De cette auteure, je pensais lire Rebecca pour commencer. Finalement, c'est La maison sur le rivage qui est arrivé dans ma pile à lire. Et, comme l'atmosphère de l'histoire se prêtait bien au mois d'octobre, il n'y est pas resté longtemps.

Daphné Du Maurier nous entraîne dans un étrange récit où "rêve" et réalité, fiction et histoire se mêlent. Le professeur Magnus Lane laisse sa demeure à disposition de son ami d'enfance, Dick, le temps d'un séjour. Le temps, également, pour que ce dernier expérimente une drogue et ses effets. Dick devant tenir Magnus au courant des conséquences que cela aurait sur lui. C'est ainsi qu'il se retrouve plongé dans le passé, au XIVe siècle, étrangement lié à un certain Roger. 
"Invisible, pas encore né, monstrueux jouet du temps, j'étais témoin d'événements qui s'étaient passés plusieurs siècles auparavant et dont il n'avait été conservé aucune trace. Je me demandai pour quelle raison, tandis que j'étais là dans l'escalier, invisible mais présent, je me sentais tellement concerné et troublé par ces amours et ces morts."
L'ambiance se fait parfois très sombre, La Maison sur le rivage ayant tout l'air d'un roman gothique. Le présent apporte son lot de "normalité", avec l'arrivée inopinée de la femme de Dick et ses beaux-fils, qui bouleverse ses plans pour ses voyages temporels. Fasciné par ses découvertes et une femme en particulier, il ne va tout de même pas résister à multiplier les incursions dans le passé. Dans le but de découvrir ce qui s'est passé et d'en discuter avec Magnus.
"Tandis qu'il parlait, je fus frappé de constater combien nous différions d'attitude à l'égard de cette expérience. Lui la considérait de façon purement scientifique, sans y apporter le moindre sentiment, et ne se souciait pas que quelqu'un pût en pâtir, du moment qu'il arrivait à prouver ce qu'il voulait établir. Tandis que moi, j'étais déjà pris dans les mailles de cette histoire ; les gens qui n'étaient pour lui que des marionnettes d'un temps révolu m'apparaissaient à moi comme des êtres de chair et de sang."
Le premier chapitre m'a fait un peu peur. J'appréhendai de ne pas entrer dans cet univers qui avait l'air compliqué à suivre et assez dense. Finalement, plus Dick avançait dans ses expérimentations, plus je voulais également en savoir plus sur ce passé à portée de main. Nous alternons entre passé et présent, voyage dans le temps et vie de famille. Ce qui donne un bon rythme au récit. J'ai beaucoup apprécié les références historiques, tout comme j'ai apprécié les moments dans le présent. La fin m'a un peu frustrée, j'aurais aimé une ou deux lignes supplémentaires. Et, j'ai parfois eu du mal à me figurer les liens des gens que nous croisons dans le passé (l'arbre généalogique étant à la fin, j'aurais aimé le trouver au début). Ce qui est certain, c'est que le style de l'auteure m'a plu et confirme mon idée de lire Rebecca.


En quelques mots...
Cornouailles | Expérimentations | Voyage dans le temps | XIVe siècle | Histoire | Fiction

Descendants – L’Île de l’Oubli se rebelle

17 oct. 2017

Risque de spoiler, si vous n'avez pas lu les tomes précédents.

LAISSER-VOUS EMPORTER PAR LA VAGUE !

Tout au fond des océans repose le trident du roi Triton. Il a traversé la barrière magique qui protège Auradon... et se retrouve ainsi à portée des méchants retenus sur l’île de l’Oubli. Quand cette rumeur parvient jusqu’à Uma, fille d’Ursula et rivale de Mal, elle n’en croit pas ses oreilles. Pour une fois, la marée leur amène quelque chose de génial ! Uma est prête à tout pour mettre ses vilaines griffes dessus. Mais pour cela, elle va devoir s’entourer de sa bande de pirates. De leur côté, lorsque Mal, Evie, Carlos et Jay apprennent que le puissant trident a été égaré, ils comprennent qu’il leur faut à tout prix le retrouver avant les Méchants. Heureusement, ils commencent à avoir l’habitude de chasser les objets magiques perdus !

Tandis que Uma prépare son aventure en haute mer avec Harry, le fils du capitaine Crochet, Gil, le fils de Gaston, et une bande des pires voyous de l’île, Mal et ses amis élaborent leur propre plan. Ça tombe bien : le roi Ben est parti en mission à l’autre bout d’Auradon. Super nouvelle pour Mal : inutile de suivre (toutes) les règles ! Après tout, la fin ne justifie-t-elle pas les moyens ?

Commence alors une course palpitante pleine de dangers, dans laquelle s’affrontent d’anciennes amies – devenues ennemies mortelles. L’avenir d’Auradon est en jeu. Et si les deux équipes aiment faire des vagues, il ne peut y avoir qu’un gagnant.

• • • • •
Descendants – L’Île de l’Oubli se rebelle de Melissa de la Cruz
Titre original : Rise of the Isle of the Lost - A Descendants Novel
Traduit par Brigitte Hébert - Editions Hachette, 2017 - 267 pages - 15,90€
Fait partie de la saga Les Descendants : tome 1 - Le roman du film - tome 2



✖ : J'ai la chanson Sous l'océan qui ne veut pas me sortir de la tête !

 : Une aventure sympathique.
La rencontre de nouveaux personnages.
Suivre un groupe à Auradon et un autre sur l'Île de l'Oubli.


Merci aux Éditions Hachette pour cet envoi. Ce tome sert, en quelque sorte, d'introduction au film Descendants 2, diffusé à 18h sur Disney Channel (la novélisation Descendants 2 – Le roman du film est sortie début octobre). Je suis de la génération High School Musical, alors les Disney avec musiques et choré, j'aime ça, je l'avoue.

Pour commencer, je suis toujours aussi fan de l'objet-livre. Les couvertures des livres de cette saga sont superbes ! Et, même si Descendants n'est pas une saga dingue, où j'attends chaque nouvelle aventure avec impatience, je retrouve toujours avec plaisir les personnages et l'univers. Pour ce tome, il manque peut-être ce qui faisait le charme des précédents ; les valeurs misent en avant par l'auteure. Le fait de s'affirmer pour soi et pas en fonction de ses parents, l'amitié, la confiance, etc. Autrement, c'est un tome qui porte bien son titre. Nous alternons entre Mal & co à Auradon et la bande d'Uma sur l'Île de l'Oubli. L'occasion de rencontrer toujours plus de nouveaux personnages. Lesdits personnages que nous retrouverons donc pour une nouvelle confrontation dans le film.

"Il était une fois un début d'histoire où la progéniture d'une vilaine sorcière et celle d'une affreuse sirène étaient amies."
Uma, fille d'Ursula, voit dans le trident du roi Triton sa chance de débarquer à Auradon. Mais, pour cela, il faut mettre la main dessus. Elle décide alors de réunir d'autres méchants et de trouver un bateau ! Mais, Mal, Evie, Jay et Carlos sont également en route pour l'empêcher de réaliser ses noirs desseins. Car Mal sait de quoi Uma est capable...


En quelques mots...
Réécriture de contes | Descendants | Île de l'Oubli | Trident | Pirates | Magie

Bilan de la mi-octobre

15 oct. 2017

Il a marqué mon début octobre... D'un trait de fusain de Cathy Ytak
Début des années 90. Un groupe soudé. Qui, avec la rencontre d'un cinquième jeune va être confronté au mal qui sévit dans l'ombre, sans que personne n'en parle encore vraiment ; le SIDA. Des personnages attachants et terriblement humains. Une histoire joyeuse et triste. Il y a tellement d'amour là-dedans, de sentiments. Et, des prises de conscience.
"S'habituer... S'habituer à passer du rire aux larmes en quelques secondes. 
De la plaisanterie la moins fine à la peur la plus forte. Avec la mort infiltrée. 
Mais sérieusement, quand on a dix-sept ou dix-huit ans, ça veut dire quoi, mourir, si on n'a rien vécu ?"

Lectures en cours... La Maison sur le rivage de Daphné Du Maurier
Les descendants, tome 3 : L'île de l'oubli se rebelle de Melissa De La Cruz

Résumé de La Maison sur le rivage de Daphné Du Maurier. En Cornouailles, dans une très ancienne demeure, un homme cède à la tentation de vérifier les effets d'une nouvelle drogue mise au point par un savant réputé. C'est le début d'un long voyage, au cours duquel il va se retrouver plongé dans un passé vieux de plus de six siècles. Mais les troublantes scènes dont il va être le témoin invisible sont-elles pure illusion ? Les personnages qu'il croise ne sont-ils que des fantômes nés de son imagination ?

Premières lignes. Je fus d'abord frappé par la limpidité de l'air et puis aussi par le vert intense du paysage, où il n'y avait aucune douceur. Au loin, les collines ne se fondaient pas dans le ciel mais se détachaient comme des rochers, si proches que j'aurais presque pu les toucher ; leur proximité me causait le même choc de surprise émerveillée qu'éprouve un enfant lorsqu'il regarde pour la première fois à travers une longue-vue. Dans mon entourage immédiat, chaque chose avait aussi cette sorte de dureté, l'herbe même semblant se diviser en brins jaillissant, comme individuellement, d'un sol plus jeune et plus rude que celui que je connaissais.


Risque de spoiler si vous n'avais pas lu les tomes précédents !
Résumé de Les descendants, tome 3 : L'île de l'oubli se rebelle de Melissa De La Cruz. LAISSER-VOUS EMPORTER PAR LA VAGUE ! Tout au fond des océans repose le trident du roi Triton. Il a traversé la barrière magique qui protège Auradon… et se retrouve ainsi à portée des méchants retenus sur l’île de l’Oubli. Quand cette rumeur parvient jusqu’à Uma, fille d’Ursula et rivale de Mal, elle n’en croit pas ses oreilles. Pour une fois, la marée leur amène quelque chose de génial ! Uma est prête à tout pour mettre ses vilaines griffes dessus. Mais pour cela, elle va devoir s’entourer de sa bande de pirates. De leur côté, lorsque Mal, Evie, Carlos et Jay apprennent que le puissant trident a été égaré, ils comprennent qu’il leur faut à tout prix le retrouver avant les Méchants. Heureusement, ils commencent à avoir l’habitude de chasser les objets magiques perdus ! Tandis que Uma prépare son aventure en haute mer avec Harry, le fils du capitaine Crochet, Gil, le fils de Gaston, et une bande des pires voyous de l’île, Mal et ses amis élaborent leur propre plan. Ça tombe bien : le roi Ben est parti en mission à l’autre bout d’Auradon. Super nouvelle pour Mal : inutile de suivre (toutes) les règles ! Après tout, la fin ne justifie-t-elle pas les moyens ? Commence alors une course palpitante pleine de dangers, dans laquelle s’affrontent d’anciennes amies – devenues ennemies mortelles. L’avenir d’Auradon est en jeu. Et si les deux équipes aiment faire des vagues, il ne peut y avoir qu’un gagnant.

Premières lignes. Il était une fois un début d'histoire où la progéniture d'une vilaine sorcière et celle d'une affreuse sirène étaient amies.

Pourquoi ces livres ? Eh bien ! Ça en fait des tartines pour deux résumés et des premières lignes ^^ L'ambiance de La maison sur le rivage me semblait pas mal pour ce mois d'octobre, alors je n'ai pas hésité à le sortir de ma pile à lire. Quant à L'île de l'oubli se rebelle, le film sortant sur Disney Channel le 17, je voulais lire le livre avant, tout simplement.


◇ ◇ ◇ ◇ ◇

Dans les jours qui viennent, je me plongerai dans...
Journal d'un enfant de lune de Joris Chamblain et Anne-Lise Nalin
Léger comme une plume de Zoe Aarsen
Le cycle des sept, tome 2 : Le Rituel de Nora Roberts


Je vous souhaite une bonne fin de mois et de belles découvertes livresques ♥

D'un trait de fusain

14 oct. 2017





1992. Mary, Monelle, Julien et Sami sont lycéens dans une école d’art. En cours de dessin, leur modèle préféré s’appelle Joos. Il est jeune, libre et beau. À l’âge des premières expériences amoureuses, l’épidémie de sida s’immisce brutalement dans leurs vies. La plupart des adultes se taisent et semblent ignorer la tragédie. Mary décide de briser le silence, d’affronter le regard de ses parents, de la société, et de s’engager.




• • • • •
D'un trait de fusain de Cathy Ytak
Editions Talents Hauts (Les héroïques), 2017 - 254 pages - 16€




✖ : /

 : La première de couverture, tellement symbolique.
La plume de l'auteure. Et, l'angle qu'elle a choisi pour aborder ce sujet.
Les informations transmises à travers l'histoire de Mary et ses ami(e)s.
La mise en avant de l'association Act Up.


Merci aux éditions Talents Hauts pour cet envoi.

D'un trait de fusain fait écho au film 120 battements par minute (que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir). Des œuvres pour attirer l'attention du public sur le VIH et le SIDA encore trop souvent mal compris. Et, une manière de mettre en avant Act Up, association internationale de lutte contre le sida.
"Quelque chose qui monte en elles, une rage étouffant la peur. L'envie d'avancer, soudaine, imprévisible."
1993, le film Philadelphia sort avec Tom Hanks en tête d'affiche. Le combat d'un jeune avocat homosexuel qui s'est fait renvoyer parce qu'il a le SIDA. Sidaction 1994, l'actrice Clémentine Célarié embrasse un homme séropositif. C'est avec ces images fortes du début des années 90 que je me suis plongée dans l'histoire de Mary et ses ami(e)s. Des images que j'ai vu après coup, vu mon âge, mais qui m'ont aidé à mieux comprendre ce que sont ce virus et ce syndrome. Dans D'un trait de fusain, l'auteure (re)donne des informations claires et précises sur les risques et comment se protéger. Si ce livre est lu par des adolescents (ou même des adultes se posant encore des questions), c'était indispensable.
"Nous sommes embarqués..."
J'ai aimé l'angle, le chemin, choisi par l'auteure pour nous raconter la vie de ces jeunes des années 90. En faisant la part belle à la solidarité, à l'amitié et à l'amour, à la vie et au rire, malgré tout. Nous rencontrons Marie-Ange, Sami, Monelle et Julien. Ils vont en cours ensemble, traînent ensemble, passent des week-end à Saint-Malo. Bref, un groupe soudé. Qui, avec la rencontre d'un cinquième jeune va être confronté au mal qui sévit dans l'ombre, sans que personne n'en parle encore vraiment ; le SIDA. L'auteure parle de tout d'une manière très ouverte, là encore, je trouve ça indispensable. Sexualité et orientation sexuelle, problèmes familiaux, désir, peur, incompréhension, colère et amour, etc.
"S'habituer... S'habituer à passer du rire aux larmes en quelques secondes. 
De la plaisanterie la moins fine à la peur la plus forte. Avec la mort infiltrée. 
Mais sérieusement, quand on a dix-sept ou dix-huit ans, ça veut dire quoi, mourir, si on n'a rien vécu ?"
Marie-Ange, dites Mary, est une jeune fille qui étouffe dans sa vie familiale, avec ses parents. Au point de compter les jours qui lui reste avant la liberté de ses dix-huit ans. C'est son évolution personnelle que nous suivons également, à travers ce qui arrive dans leur groupe. C'est sa réaction et celles de ses ami(e)s qui nous font avancer dans cette histoire et nous font voir le combat d'Act Up. Car l'auteure met également en avant les actions de cette association, d'à peine quelques années à l'époque, et la couverture du livre prend encore plus de valeur. C'est un très beau livre, malgré tout. Des personnages attachants et terriblement humains. Une histoire joyeuse et triste. Il y a tellement d'amour là-dedans, tellement de sentiments. Et, des prises de conscience. Bref, lisez ce livre ! Que vous soyez adolescent ou adulte.


En quelques mots...
Années 90 | Jeunes | Dessin | Vie | Amis | SIDA | Act Up

Livre coup de ♥

Six ans déjà

13 oct. 2017



Impuissant, Jake assiste au mariage de Natalie, la femme qu’il aime. Leur histoire est bien finie, et elle lui fait promettre de ne plus jamais la contacter. Ni d’essayer de la voir.

Jake tiendra parole, pendant six ans. Jusqu’à ce qu’il tombe sur la notice nécrologique de Todd Sanderson, le mari de Natalie. Du moins, semblait-il. Car aux funérailles, la veuve se révèle être une parfaite inconnue. Alors, où est Natalie ? Pourquoi lui aurait-elle menti ?

Déterminé à la retrouver, Jake va devenir la proie d’une machination meurtrière. Et découvrir qu’en amour, il est des vérités qui tuent…

• • • • •
Six ans déjà de Harlan Coben
Titre original : Six Years - Traduit par Roxane Azimi
Editions Pocket, 2015 - 368 pages - 7,40€



✖ : L'intrigue est parfois trop tirée par les cheveux.
Pas fan du rythme de l'histoire.

 : Le personnage principal ; Jake.
Une enquête tout de même intéressante à suivre.
Un bon page-turner.


Six ans déjà est seulement le troisième roman de l'auteur que je lis. Il est certain que ce ne sera pas le dernier, bien que je ressorte un brin frustrée par cette lecture. Un bon thriller. Un bon Harlan Coben. Un bon page-turner. Pourtant, je ne peux m'empêcher de lui trouver quelques bémols. Le mystère initial - les premières interrogations de Jake sur le mariage de Nathalie - est intéressant. Mais, une fois la dernière page tournée, l'histoire semble finalement bien longue à démarrer. Tout s’accélère vers la fin, l'action et les révélations. Une intrigue riche, parfois un peu trop tirée par les cheveux. Mais, avec un personnage principal attachant et déterminé. Ainsi que quelques personnages secondaires qui se révèlent peu à peu. Comme un puzzle géant, Jake essaie de reconstituer toute l'histoire, de retrouver toutes les personnes impliquées, pour dénicher Nathalie et savoir ce qui lui est arrivé. Les fils sont parfois difficiles à démêler, pour lui comme pour le lecteur. Tous semblent se lier contre lui, lui rappeler sa promesse, l'empêcher de fouiner...

Bref, même si j'ai aimé et que je ne me suis pas ennuyée, je n'arrive pas à être complètement satisfaite. A cause des explications de la fin, qui sont rapides. Un goût de trop peu, une intrigue un peu trop emberlificotée. Je ne sais pas...


En quelques mots...
Promesse | Six ans | Découverte | Interrogation | Enquête | Danger